Grèce-Levadiakos FC: Moise Adilèhou « satisfait » de la saison

Moise Adilehou-beninfoot.info

Passé par l’Ao Kerkyra et actuel sociétaire de l’Apo Levadeiakos en Grèce, le défenseur international Béninois, Moise Adilehou (22 ans) sort d’une saison réussie avec 22 matchs disputés. Dans cette interview qu’il nous a accordé, il revient sur sa saison, remercie son coach José Anigo et se projette sur l’avenir.

Interview :
BeninFoot
Que ressens-tu à la fin de ta deuxième saison en Grèce? 
Moise Adilehou
Je suis satisfait de mes prestations. Je pense que dans l’ensemble, j’ai fait une bonne saison. L’équipe s’est maintenue et nous avons pu atteindre notre objectif qui était le maintien. Grande a été ma fierté d’avoir enchaîné les matchs, d’être le plus jeune titulaire de l’équipe. Ça fait plaisir. Après, il ne faut pas s’arrêter là, je dois continuer à travailler et ne pas relâcher parce que c’est compliqué de garder sa place dans le haut niveau si on ne travaille pas.
BeninFoot
A qui dois-tu cette réussite ? 
Moise Adilehou
La réussite, c’est toujours par rapport au travail. Il faut travailler, il ne faut rien lâcher mais plutôt prendre le maximum de consignes et l’appliquer sur le terrain. Après, il y a le coach qui y est pour beaucoup aussi parce qu’il m’a lancé. Et ce n’est pas facile d’oser faire confiance à un jeune joueur surtout au poste de défenseur central. On a 30 matches dans la saison. J’ai fait plus de la moitié et 5 en coupe. Maintenant, il ne faut pas s’arrêter là. Je dois cette réussite au travail mais aussi à mon coach qui a cru en moi .Je l’ai pas déçu.
BeninFoot
Partir ou rester?
Moise Adilehou
Comme tout joueur de football, chaque année, tu souhaites monter d’un niveau, d’un étage. Si je dois faire une deuxième saison complète pour partir, ça va être ça. Le reste, je suis ouvert à toute proposition, que ce soit ailleurs ou en Grèce .Le mercato, il est long et j’attends de voir la couleur qu’il prendra chez moi. Il ne reste plus qu’à attendre et négocier, pourquoi pas.
BeninFoot
Tes bons et mauvais souvenirs de la saison?
Moise Adilehou
  On va commencer par les mauvais. Mon pire moment, c’était en début de saison où je ne jouais pas trop ; je voyais jouer mes copains, c’était compliqué et difficile mentalement de ne pas jouer et d’attendre son tour. Et voilà, j’ai été patient, j’ai travaillé et ai bénéficié de la confiance du coach, ce qui a fini par payer à la fin. Mon plus beau moment, c’était contre Aek Athènes. Ils disputaient leur dernier match et s’ils gagnaient, ils étaient champions .Le comble est que le terrain était rempli ; il y avait entre 63 et 70 mille personnes. C’était tout simplement fou d’avoir vécu cet instant qui est mon plus beau souvenir de la saison. Même malgré notre défaite, je ne pourrai jamais oublier ce moment car on n’a pas l’habitude de jouer à l’intérieur des terrains pleins dans le championnat grec. (…) Je finirai lorsque j’aurai remercié tous ceux qui me soutiennent, mes fans et aussi vous. Merci beaucoup

À propos de l'auteur: Ablam GNAMESSO

Journaliste reporter sportif ayant participé à la dernière Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN TOTAL GABON 2017).