Flashback-LDC Afrique: L’étau se serre autour des Buffles du Borgou

Buffles FC-beninfoot.info
Pour la première confrontation des Buffles FC du Borgou (Bénin) et de l’Asec Mimosas (Côte d’Ivoire), dans le cadre de la Ligue Africaine des Champions, les Buffles dans la souffrance sont parvenus à sortir du match un but partout. www.béninfoot.info, votre site d’informations sportives vous met en exergue les hauts et les bas de cette rencontre.
Composition

Si l’entraineur des Buffles FC du Borgou a décidé de remodeler l’équipe championne de Ligue de football Béninois, cela n’a pas pour autant apporter en qualité ni en expérience au club. Des excentrés peu endurants, des milieux de terrain qui n’arrivent pas à aligner deux passes, des attaquants très lourds… Les Buffles ont livré un match très moyen contre l’équipe d’Asec. Avec une défense à quatre, Idrissou Muntari, l’entraineur des Buffles croyait mettre sur pied un bloc capable d’assurer les arrières et de servir d’interface par le biais des excentrés ou du milieu pour atteindre Marcelin Koukpo en attaque. Mais très crispé dès l’entrée de jeu sur la pelouse du Stade de l’Amitié Mathieu Kerekou du Bénin, presque étranger à l’équipe des Buffles du Borgou, ils ont été largement dominés par l’Asec Mimosas d’Abidjan qui a su prendre à son avantage les fautes techniques ainsi que le manque de concentration. Le Togolais de l’Asec Mimosas en a trop profité. Komlan Agbagniadan n’a laissé aucun répit à la défense du club Béninois.

Longtemps attendu après son test au club Africain en Tunisie, Marcellin Koukpo a plus réussi à mettre son équipe en difficulté avec des pertes de balles, des tentatives de dribbles infructueuses et des passes qui ne trouvaient pas preneurs. Il a réussi à passer à peine deux fois la défense des Mimos mais a causé plusieurs fautes, notamment sur le coup franc qui a failli atterrir au fond des filets Abidjanais n’eut été la belle détente du gardien Baba Zongo. Suite aux remplacements opérés par Idrissou Muntari, la pression a porté ses fruits en deuxième période avec l’ouverture du score par Marcellin Koukpo mais aussitôt égaliser par l’international Burkinabé Ahmed Touré après une grosse erreur du gardien de but Zakari Idrissou et un relâchement coté Béninois. En somme, seul la défense des Buffles du Borgou guidé par Rodrigue Fassinou a existé lors du match contre l’Asec Mimosas.

Faute de synchronisation

Les résultats des matches de préparations au Bénin et au Ghana n’ont pas réussi à homogénéiser l’équipe des Buffles qui a manqué de repère et n’est pas parvenue à développer un bon jeu d’ensemble. Les nouvelles recrues du mercato Béninois ont toujours du mal à s’intégrer dans le onze à l’image de Mama Seibou en milieu de terrain qui n’a pas su venir en appui à Koukpo obligeant ce dernier à venir chercher lui-même le ballon. Idrissou Muntari qui dit avoir « méconnu » ses joueurs durant les 90 minutes a du pain sur la planche pour faire revivre l’équipe des Buffles du Borgou avant le fatidique match retour.

21 février en Côte d’Ivoire

La phase retour aura lieu le 21 février en Côte d’Ivoire. Fonsinho, la jeune coqueluche du football Ivoirien qui a participé au dernier Championnat d’Afrique des Nations, CHAN 2018, va surement faire son retour dans l’effectif des Mimos. Les Buffles FC ont encore une semaine pour se remettre sur pied pour affronter l’Asec Mimosas qui évoluera cette fois-ci à domicile. Un match qui s’annonce très difficile après le résultat et les statistiques des Buffles lors de la rencontre aller.

À propos de l'auteur: Gyslain OHIN

Journaliste sportif, formé au journal étudiant "Le Révélateur".